Offrez et recevez de la reconnaissance !

Classé dans : communication | 0

cadeau main gratitude offrir reconnaissance

La reconnaissance, un besoin vital

Nous avons tous besoins de signes de reconnaissances.

C’est un besoin vital au même titre que le sommeil ou que l’air que nous respirons. Ce besoin de signes de reconnaissance a été mis en évidence par Eric Berne, le fondateur de l’Analyse transactionnelle. Il les a nommés « stroke ».

Les strokes peuvent être verbaux ou non-verbaux (le ton de la voix par exemple). Ils peuvent être positifs (félicitations, compliments, sourires) ou négatifs (critiques, insultes, coups). Comme c’est un besoin vital, chaque personne qui ne reçoit pas suffisamment de signes de reconnaissance positifs en cherchera des négatifs. C’est particulièrement détectable chez les enfants ou adolescents qui provoqueront la punition en préférant se faire gronder plutôt qu’ignorer. C’est également vrai chez les adultes qui provoqueront des conflits au travail ou dans le couple pour se faire reconnaître.

Les 4 types de stroke

On définit quatre catégories de signes de reconnaissances :

  • Inconditionnel positif (être) : tu es magnifique… superbe… intelligent… efficace.
  • Conditionnel positif (faire) : ton dossier était très réussi, cette robe te va très bien.
  • Inconditionnel négatif (être) : t’es stupide, tu ne penses qu’à toi.
  • Conditionnels négatifs (faire) : quand tu dis ça, tu es stupide. Ce n’est pas toi qui est stupide c’est ce que tu dis à ce moment-là.

Les strokes positifs

Les strokes positifs sont à exprimer le plus souvent possible. Il existe une seule règle absolue : ils doivent être sincères ! Soyez authentique dans vos compliments.

Les strokes négatifs

Ils sont le plus souvent à limiter et dans tous les cas, il est utile d’apprendre à exprimer les axes d’améliorations par des méthodes tel le DESC ou l’OSBD. Il est également intéressant d’apprendre à les recevoir car ils nous permettent de progresser.

Les strokes conditionnels

Ils sont assortis d’une condition qui de fait les lie à une action ou un comportement. Ils visent ce que la personne fait et non ce qu’elle est. Supprimer l’action et vous supprimer le signe de reconnaissance. Les strokes conditionnels reçus, positifs ou négatifs, permettent d’adapter son comportement aux attentes de son interlocuteur. Ils permettent de définir ce qui est acceptable ou non. Ils ont comme inconvénient de pouvoir rendre dépendante à ce comportement la personne qui les reçoit.

Les strokes inconditionnels

Les strokes inconditionnels sont attachés à l’identité de la personne, sa valeur, ce qu’elle est. Ils sont par définition donnés sans conditions. Lorsqu’ils sont positifs, ils peuvent être source de motivation, de confiance en soi ou de joie. Lorsqu’ils sont négatifs, ils sont dévastateurs et destructeurs ; ils attaquent l’estime de soi et auront tendance à rendre la personne qui le reçoit destructrice à son tour. C’est un cercle vicieux qui s’enclenche.

Une citation de Sacha Guitry reflète ce mécanisme :

Du jour où j’ai compris quels étaient les gens que j’exaspérais, j’avoue que j’ai tout fait pour les exaspérer. Ce qu’on m’accusait d’être, assez injustement, égoïste et cynique, ou prudent et moqueur, puissé-je le devenir afin que mes ennemis, voyant la différence, en restent confondus.

Apprendre à recevoir

travail reconnaissance positif singulier pluriel

On dit qu’il faut 3 à 5 éléments positifs pour contrebalancer un élément négatif. Insistez sur le positif !

 

Pour changer sa vie et celle des autres, voici 5 règles à respecter avec les strokes :

 

  • Donnez des strokes positifs.
  • Acceptez simplement les signes de reconnaissance positifs que l’on vous adresse (ce n’est pas toujours évident d’accepter un compliment).
  • Osez demander quand vous avez un besoin. Taire son besoin aura tendance à générer colère, frustration et plainte sans raisons apparentes pour votre entourage.
  • Refusez les strokes dont vous ne voulez pas en exprimant clairement et calmement que vous ne l’acceptez pas.
  • Donnez-vous vous-même des signes de reconnaissance positifs. Osez penser et dire du bien de vous.

 

Laquelle de ces règles est la plus difficile à appliquer pour vous ?

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la !
Suivre Benoit CELLIER:

Coach

Je suis coach professionnel et formateur. J'interviens en entreprise auprès des managers sur les notions de prise de poste, d'organisation et de gestion du temps. Je suis aussi spécialisé en communication parentale et j'anime régulièrement des ateliers sur Lyon.

Laissez un commentaire