Prise de parole en public (1/2) : comment se préparer

Classé dans : communication | 0

micro prise de parole en public singulierpluriel benoit cellier

Dans cet article vous trouverez des trucs, des astuces et surtout beaucoup de lâcher-prise.

L’histoire

Ce matin, votre chef déboule dans le bureau le regard malicieux. Vous sentez qu’il mijote un mauvais coup…
Il vous salue.
Vous discutez 5 minutes de la pluie et du beau temps et aussi de choses plus sérieuses comme le point d’avancement sur les dossiers en cours. Tout va bien, vous vous sentez presque rassuré.
Et là, juste avant de partir il vous dit : « Au fait, il y a le point mensuel devant le comité de pilotage jeudi. Je suis absent mais comme tu connais le dossier aussi bien que moi, tu n’auras aucun problème à me remplacer. »

Il s’en va et vous restez seul, tétanisé à l’idée de prendre la parole devant les dix plus grosses pointures de l’entreprise…

De l’idée de prendre la parole en public

Tout le monde n’est pas un orateur né. Certains aiment se mettre en valeur, échanger, se confronter, argumenter… Malheureusement ce n’est pas votre cas. Faire une présentation n’est pas un problème pour vous du moment que vous maîtrisez le sujet, connaissez votre auditoire et que vous avez suffisamment de temps pour vous préparer. Dans la situation présente, il va falloir jouer serré…

Première étape : respirez … et relativisez !

rester calme et respirer benoit cellier singulierpluriel

Cette annonce imprévue a créé chez vous une montée de stress. Il est nécessaire avant toute autre chose de prendre le temps de faire retomber cette bulle émotionnelle. Travailler sa respiration est un moyen de relaxation efficace et rapide. Vous pourrez trouver quelques exercices pratiques à ce sujet dans mon article consacré au stress.

Ensuite, faire la part des choses : Il est vrai que c’est impressionnant de devoir présenter son travail devant un comité de personnes haut placées que vous ne croisez presque jamais. Et en même temps ce ne sont que des individus, comme vous, qui essayent de faire leur boulot, comme vous.

 

Deuxième étape : la visualisation des enjeux

Maintenant que vous avez retrouvé vos esprits, vous réalisez que vous ne savez pas grand-chose. Afin d’être le plus serein possible lors la présentation, récoltez de l’information auprès de votre responsable : les données précises du projet, le niveau d’information connu et attendu par le comité de pilotage, la durée de l’intervention, le fonctionnement classique de ce genre de réunion (sont-ils plutôt à l’écoute, cassant, posent-ils beaucoup de questions…).

Avec ce recueil d’informations, vous allez pouvoir vous faire une idée précise des différents enjeux pour vous et pour le projet dans cette intervention.

Troisième étape : le droit de dire non

oser dire non singulierpluriel benoit cellier

Une étape difficile…

Mais sachez que si la demande vous semble intenable (au vu des enjeux), vous avez le droit de la refuser. Pour cela, et pour ne pas vous mettre en froid avec votre chef, je vous propose une méthode en 6 étapes :

  1. Vérifiez votre compréhension : reformuler et faites préciser le besoin (voir § précédent).
  2. Reconnaissez le bien-fondé de la demande de votre chef.
  3. Verbalisez le non : vous pouvez l’adjoindre d’un temps de silence.
  4. Donnez une explication authentique : soyez honnête et franc sur les raisons de votre refus.
  5. Soyez empathique en reconnaissant son émotion : « Je comprends que cela puisse te mettre dans l’embarras… »
  6. Recherchez une solution : proposez des alternatives qui ne vous impliquent pas.

 

Cela peut par exemple prendre la forme suivante :

 » Tu me demandes de présenter le projet X sur lequel nous travaillons en ce moment. En effet, tu es en déplacement ce jour-là et je connais ce sujet. Malheureusement je ne suis pas en mesure de te remplacer. En effet, c’est un projet très important sur lequel nous devons absolument obtenir l’aval du comité. Tu es d’accord ?
De mon côté, je sais que Machin me déstabilise. Je ne me sens pas suffisamment à l’aise pour faire passer mes idées sur ce sujet face à lui. Je préférerai que tu reportes ou bien que ce soit Paul qui intervienne puisque lui aussi … »

Comment se préparer

let's go allons-y en avant Benoit Cellier singulierpluriel

Vous avez finalement décidé de relever ce défi.
Les 3 mots clés qui doivent guider votre présentation sont CLARTÉCOHÉRENCE et ECOUTE.

 

Clarté :

  • De l’expression
  • De l’objectif : quel est le message principal à faire passer ?
  • Du support : pas de fioriture, un powerpoint épuré avec quelques lignes directrices. C’est ce que vous dites qui doit retenir l’auditoire pas la projection.

 

Cohérence :

  • Du message en rapport à l’objectif : utilisez des images et des exemples.
  • De durée : passez du temps uniquement sur les points que vous voulez soulignez.
  • Avec les attentes de l’auditoire : prenez en compte ce qui est déjà connu et ne développez que ce qui est ignoré.

 

Ecoute :

  • Soyez attentif aux réactions de votre public pour vérifier leur intérêt.
  • Soyez présent en vous ancrant dans le sol et en maintenant un contact visuel avec l’auditoire.
  • Répondez toujours aux questions.
  • Remerciez vos interlocuteurs.

Dans un prochain article, je partagerai d’autres conseils concrets et des exercices pour se sentir prêt le jour J.

En attendant, revenons sur le fait d’oser dire non.

Avez-vous déjà réussi à dire non à votre responsable ? Comment vous sentiez-vous après ?

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la !
Suivre Benoit CELLIER:

Coach

Je suis coach professionnel et formateur. J'interviens en entreprise auprès des managers sur les notions de prise de poste, d'organisation et de gestion du temps. Je suis aussi spécialisé en communication parentale et j'anime régulièrement des ateliers sur Lyon.

Laissez un commentaire