Pourquoi Singulier Pluriel ?

Classé dans : FAQ | 0
canard singulier pluriel Daniela Hartmann
singulier ou pluriel ? credit photo : Daniela Hartmann

A l’origine du nom Singulier Pluriel, 2 idées à explorer :

  • Souligner sa différence
  • Accepter l’ouverture et ne pas enfermer dans des rôles

Souligner sa différence : nous sommes tous singulier

Parce que chaque personne est particulière et unique !

Chaque individu vit et chemine en fonction de son histoire, de son environnement, de son travail… Chacun élabore des stratégies différentes dans ses modes de fonctionnement, ses relations aux autres, sa façon de communiquer et de ressentir ce qui l’entoure.

Il existe plusieurs tests de personnalité (MBTI, OCEAN, Process Com…) qui donnent les caractéristiques principales des individus. Ils ne sont cependant que des grilles d’analyses selon un certain point de vue : ils peuvent donner des clés de compréhension mais ne sont pas le reflet complet de la personne. Il ne faut pas s’y enfermer. La réalité est toujours plus complexe.

Affirmer que chacun est singulier, c’est accorder le droit aux autres d’être différents. Cela aide à travailler sur les moyens de se comprendre, de mieux communiquer, d’accepter l’autre dans son intégralité en toute bienveillance. Nous avons le droit de ne pas être d’accord, de ne pas être sur la même longueur d’onde.

Accepter la singularité de chacun, c’est s’accepter soi-même dans nos caractéristiques propres et dans nos différences par rapport aux autres.

A ce sujet, je recommande la lecture des 4 accords toltèques.

Accepter l’ouverture : nous sommes tous pluriel

Chaque personne est unique et singulière et en même temps chaque personne est plurielle.

Nous sommes composés de multiples facettes que nous acquérons et que nous développons tout au long de notre vie.

Prenons mon parcours en exemple. Aujourd’hui, je suis coach, mais j’ai d’abord été ingénieur, chef de projet, manager… Aujourd’hui je suis parent, mais je suis également joueur (de jeux de société) et clown. Tous ces aspects composent ce que je suis. Cette pluralité me donne ma singularité.

Qu’en est-il pour vous ?

Nous avons tendance à segmenter notre vie : Nous agissons différemment avec nos collègues, notre famille, nos amis, au sport… En entreprise, nous connaissons parfois très peu nos collègues et nous sommes parfois surpris de découvrir des facettes que nous ne soupçonnions pas ! Nous voyons seulement ce que chacun veut nous montrer. A nouveau, la réalité est toujours plus complexe.

Pour un manager, s’intéresser sincèrement à ses collaborateurs pour connaître ce qui les anime peut permettre de trouver les synergies qui entraîneront tout le monde vers le haut.

La cohérence : trouver sa voie

Singulier et pluriel, chacun de nous a plusieurs cordes à son arc. Comment ne pas se perdre dans ce labyrinthe ?

Comment concilier nos différentes « vies », nos différentes facettes ?

En déterminant et en développant ce qui nous motive dans toutes nos activités et en élaborant des objectifs pour poursuivre dans cette voie.

Les notions qui me tiennent à cœur sont le partagel’apprentissage et l’éducation. Ce sont ces critères qui ont guidés mon parcours :

  • Grâce au coaching, j’exerce un métier où je me forme continuellement, j’accompagne, je cherche à « éduquer », à rendre autonome (voir l’article sur le coaching) en m’adressant aux entreprises mais aussi aux familles.
  • Dans mes loisirs, je pratique le jeu pour la convivialité et le partage qu’il procure.
  • Dans l’éducation de mes enfants, je partage les mêmes notions que celles que je transmets dans mes ateliers pour parents.

Accepter de décloisonner ses domaines de compétences et de motivation, c’est s’ouvrir et percevoir l’interdépendance de toutes nos activités. C’est trouver la cohérence dans notre pluralité.

 

Et vous, qu’est-ce qui vous motive dans chacun des aspects de votre vie ?
Quelles sont les valeurs que vous portez dans chacune de vos activités ?
Où se rejoignent-elles ? Trouvez-vous le point de cohérence ?

 

 

 

Vous avez aimé cette page ? Partagez-la !

Laissez un commentaire